Témoignages

Impressions des parrains et marraines

02.05.2019

Jacques Croisé

"Michelle et Pierre Heller, les fondateurs de l’association, avaient tout compris".


Mon premier voyage au Népal : tout pour moi était donc « découverte ».
La première émotion a été dans l’avion qui nous amenait de Delhi à Katmandou. A cause ou grâce aux retards dus au problème indo-pakistanais, nous avons eu la chance de découvrir la chaîne de l’Himalaya dans toute sa splendeur, avec les montagnes enneigées qui scintillaient sous le soleil matinal dans un ciel dégagé.
Puis c’est la découverte de Katmandou. Ce qui frappe c’est le grouillement de la ville. Bus, voitures, motos par milliers, piétons, tout s’agite dans tous les sens dans des nuages de poussière et de pollution. Le nez, la gorge, les poumons, tout est agressé ; et pourtant plus d’un million* de personnes vivent chaque jour dans cette ambiance. Le Népal, c’est aussi les nombreux et magnifiques temples que nous avons visités avec notre sympathique et érudit guide, Yam. Nous sommes admiratifs, en particulier, du travail artistique de toutes les boiseries finement ciselées. Et les dégâts du tremblement de terre de 2015 s’effacent peu à peu, grâce aux fonds de différents pays et surtout au travail des ouvriers qui reconstruisent à l’identique, y compris les boiseries. Bel exemple de préservation des monuments du passé.
La découverte du Népal, c’est aussi celle de la condition féminine dans le pays. En effet, trop souvent, les femmes sont encore considérées comme des bêtes de somme. Ce sont elles qui, sur les chantiers, transportent les matériaux. Les hommes chargent les paniers en osier, accrochés au front, à coups de pelletées de sable ou de gravier. Et les femmes, dignement, les transportent aux destinataires, parfois en montant des escaliers...
Dans les campagnes, c’est encore le spectacle des femmes revenant des champs, courbées sous la charge du fourrage ou du bois, images choquantes et inhumaines, que nous avons encore tendance, parfois, à mettre dans la rubrique « Cultures et traditions » ... et l’on voit l’importance et le rôle de NEL pour l’éducation des filles. Michelle et Pierre Heller, les fondateurs de l’association, avaient tout compris.
Quant à moi, membre de NEL avec ma compagne depuis le tout début et parrainant avec elle, depuis plus de six ans, Sharmila, j’avais hâte de faire sa connaissance après toutes ces années de correspondance, et de voir comment vivaient les enfants de NEL.
De fait, dès le lundi après-midi, visite de Prithwi School. Nous sommes accueillis chaleureusement par M. Alé, le directeur, suivi des étudiantes de NEL. Grâce aux échanges de photos, je reconnais tout de suite notre filleule, discrète et souriante, qui elle aussi me reconnaît. Sans me laisser le temps du « namasté », elle s’avance vers moi pour m’embrasser. Grand moment d’émotion de recevoir un tel geste spontané d’affection. Les deux autres rencontres, le pique-nique et le repas spectacle au Home seront aussi de merveilleux moments de tendresse et de bonheur. Sharmila me prend par le bras ou la main et me fait découvrir son cadre de vie où je la sens heureuse et épanouie. La séparation fut, elle aussi, pour nous deux, pleine d’émotion mais avec l’espoir de se revoir.
Ce que je retiendrai des enfants de NEL, c’est leur joie et leurs sourires. Ce sont des petites et jeunes filles heureuses et conscientes de la chance qu’elles ont de pouvoir étudier dans de bonnes conditions. Ce que nous leur donnons, elles nous le redonnent par leurs sourires et leur affection.
Merci à Sushi pout tout le travail qu’elle fournit : la très bonne tenue du Home, l’apprentissage des tâches ménagères, la bonne ambiance avec discipline acceptée... De quoi permettre à toutes ces filles de sortir de la condition traditionnelle de femme népalaise.
Pour terminer, un grand merci à notre guide et ami, Yam, à notre discret et efficace chauffeur sans oublier Marianne et Marc pour l’organisation de ce voyage avec un groupe sympathique.
Que de souvenirs et de bons moments vécus ensemble !
*Katmandou compte maintenant près de 4 millions d’habitants !

Le Parrainage

Une action engagée

Le parrainage est un contrat moral, un véritable engagement face aux espoirs que ces enfants mettent en nous, une magnifique aventure humaine et une rencontre à nulle autre pareille... Ce n’est pas uniquement une question d’argent. C’est aussi pour ces enfants une façon de retrouver des liens privilégiés et un équilibre indispensable pour un développement harmonieux.

Tout au long de la scolarité, les parrains et marraines reçoivent des nouvelles de leurs filleules et correspondent avec elles. Ils peuvent les rencontrer. C’est même un bonheur de leur rendre visite!

Aidés par notre équipe locale, nous nous engageons à maintenir le contact.

Nous offrons deux possibilités :

En france, vos dons et parrainages donnent droit à une réduction d'impôt dans la limite de 66% des sommes engagées.

Dons

Un soutien indispensable

Vous ne désirez pas vous engager sur le long terme, vous trouvez le parrainage trop contraignant?

Vous pouvez également contribuer au bien-être de tous les enfants en effectuant des dons réguliers ou ponctuels.

Ils sont indispensables pour financer la scolarité d’enfants n’ayant pas de parrain ou marraine, aider les familles les plus démunies, payer les frais médicaux de nos filleules, les sorties scolaires, la construction du nouveau home parasismique, etc.

  • FRANCE

    Siège social :
    Népal Enfance et Lumière
    Marianne de Sacy
    110, Bd de Feletz, Bat. I
    F-19600 Saint-Pantaléon-de-Larche
    +33 5 55 86 11 18

    Trésorerie :
    Bernadette Combe-France
    434 Allée des Acacias
    F-42210 Bellegarde en Forez

    Crédit Mutuel
    Compte no 00010497204
    IBAN : FR 76 1027 8371 7200 0104 9720 461
  • SUISSE

    Népal Enfance et Lumière
    Av. de Rumine 48
    CH-1005 Lausanne
    +41 21 311 58 08


    Banque Cantonale Vaudoise
    IBAN : CH24 0076 7000 R542 2291 0