Actualité de l'association

10.06.2019

Extrait du carnet de voyage de notre présidente

Les parrains et marraines peuvent accéder au carnet détaillé sur la page

4/03 Après une bonne nuit à Delhi, le vol pour Katmandou nous amène enfin à destination. Reçus par notre guide Yam avec les traditionnels colliers de fleurs, nous partons tout de suite pour Pashupatinath situé non loin de l'aéroport et nous mêlons à la foule des dévots de Shiva pour la grande fête de Shivaratri. Puis dans l'après-midi, autre ambiance, nous sommes reçus à Prithwi school où nous rencontrons les élèves de classe 9 et 10 et ensuite à Camille Hostel où Sushi et toutes les filles nous accueillent joyeusement. Distribution du courrier et des cadeaux, visite du home, thé et petits gâteaux.

5/03 - A la campagne, Daksinkali et Pharping
La découverte de la vallée de Katmandou commence par le site de Daksinkali. Dans une vallée profonde, un temple dédié à la plus terrible incarnation de Parvati, Kali, déesse destructrice et reconstructrice, attire des foules de pèlerins hindouistes les mardi et samedi de chaque semaine. Il faut contenter Kali en lui offrant des animaux. ...C'est un peu sanglant mais le chemin d'accès au temple est bordé de charmantes échoppes gorgées de fleurs, épices, petits objets à offrir à Kali...en plus des chèvres, poulets et noix de coco.

Ensuite, changement de religion, nous partons vers Pharping, petite bourgade entièrement dédiée à Guru Rimpoché, un sage qui médita de longues années dans une grotte et à la déesse tantrique Vajra Yogini. Oui ! Une femme qui a atteint le niveau d'éveil presque équivalent à celui de ses collègues masculins ! Elle fut même la compagne de Guru Rimpoché à qui elle s'unit pour allier la sagesse à la compassion !

6 /03 - Les beauté de Patan
Quel bonheur de voir que la superbe ville royale de Patan, fort ébranlée par le dernier séisme est en pleine reconstruction ! Nous pouvons visiter le palais et le musée malgré quelques bâches et échafaudages par ci, par là. Après un déjeuner tout en haut sur la terrasse d'un restaurant d'où on a une vue incroyable, nous visitons encore différents temples, dont le célèbre temple d'or. Pas de visite à la Kumari, petite déesse vivante, car une cérémonie sort justement de sa maison.

7/03 - Journée à Namo Bouddha avec filles de NEL
Grande journée de promenade et pique-nique avec les filles ! Elles ont séché l'école avec la permission du directeur pour nous accompagner à Namo Bouddha, très beau monastère construit en 2000 par les réfugiés Tibétains et notamment Mathieu Ricard qui aime y faire retraite....et on le comprend ! L'endroit est magnifique et le ciel suffisamment dégagé nous permet d'admirer la chaîne de l'Himalaya. Pour les filles aussi, c'est une découverte car elles ont peu la possibilité de visiter leur beau pays.

Après être montés jusqu'au chorten le plus haut où flottent des milliers de drapeaux de prière, nous redescendons un peu en minicar pour nous installer dans une prairie et pique-niquer. Sitôt le repas avalé, elles ne peuvent s'empêcher de mettre un peu de musique et de danser...nous nous laissons entraîner et, patauds, essayons d'imiter les grâces sinueuses de ces demoiselles.

10/03 - Bhaktapur et Nagarkot
En 2015, j'avais trouvé Bhaktapur dévastée, surtout au niveau des jolies maisons anciennes écroulées, réduites à des tas de gravats au milieu desquels les gens s'activaient à retrouver clous, planches, tuiles encore utilisables. Des camps de toile cernaient la ville. Certains temples n'existaient plus. Et voici que Bhaktapur renaît. Quelques jolis temples sont tout à fait reconstruits, d'autres en cours de restauration et on ne peut que s'émerveiller devant l'habileté des artisans népalais qui restaurent ou recréent les fenêtres et les étais des toits si joliment sculptés.

11-12/03 - De l'Himalaya au Chitwan, découverte de la jungle

Le livre de la jungle se déroule au fil de l'eau : crocodiles impressionnants qui se réchauffent au soleil, gavials à la fine gueule dentée, oiseaux, daims, singes, poissons, sans compter les éléphants qui passent à gué...Il vaut mieux ne pas chavirer !
Nous débarquons près de l'élevage d'éléphants: mamans et bébés sont impatients d'aller brouter en forêt et s'agitent quelque peu. Comme le groupe est en retard, il a fallu attacher les mamans afin qu'elles attendent patiemment avant de partir en promenade avec leur cornac. Ce centre d'élevage permet de reconstituer le cheptel d'éléphants. Dans le centre clos par des clôtures électriques, ne vivent que les mères et les bébés. Les mâles reproducteurs sont libres dans la forêt et rencontrent les femelles quand celles-ci sont en chaleur.

Que fait-on des ces éléphants ? Seules les femelles sont domestiquées et promènent les touristes ou font quelques travaux forestiers. Les mâles sont relâchés, mais il s'avère qu'ils aiment beaucoup revenir au centre où la nourriture est goûteuse et facile à trouver ! Trois personnes sont dévolues à chaque éléphante : celui qui la conduit et en est vraiment le maître, attaché à vie; l'assistant qui aide au dressage et à la fourniture d'aliments

14/03 - Dernière journée et atelier momos au home
Ce matin, grasse matinée sauf pour deux voyageuses qui avaient prévu un survol de l'Everest. Hélas, il boude enrobé de brume. Vol annulé. Chacun vaque à ses occupations, c'est-à-dire surtout du shopping et quelques promenades dans Katmandou.

A 17 heures, Yam emmène le groupe à Camille Hostel où Sushi a prévu d'apprendre à faire les momos, ces délicieux raviolis fourrés de légumes. On apprend à malaxer la pâte, l'étendre, découper des petits ronds, les fourrer, les fermer hermétiquement (le plus difficile !!) et Sushi les cuit à la vapeur. Toutes les filles, de la plus petite à la plus grande, s'activent : l'une apporte des planchettes pour le poêle à bois allumé en plus pour cuire le curry car, pour tant de personnes, le fourneau de la cuisine ne suffit pas; une autre épluche les pommes de terre avec application; d'autres montrent aux apprenties cuisinières françaises comment faire les momos; d'autres encore font la vaisselle au fur et à mesure. C'est ça l'ambiance et la discipline apprise à Camille Hostel : chacune est responsable de la bonne marche du home. Ce n'est pas parce qu'on fait des études qu'on se laisse servir. La vie est dure, il faut s'y préparer.
Supprimer NEL_52-1569777179526.jpeg

Le Parrainage

Une action engagée

Le parrainage est un contrat moral, un véritable engagement face aux espoirs que ces enfants mettent en nous, une magnifique aventure humaine et une rencontre à nulle autre pareille... Ce n’est pas uniquement une question d’argent. C’est aussi pour ces enfants une façon de retrouver des liens privilégiés et un équilibre indispensable pour un développement harmonieux.

Tout au long de la scolarité, les parrains et marraines reçoivent des nouvelles de leurs filleules et correspondent avec elles. Ils peuvent les rencontrer. C’est même un bonheur de leur rendre visite!

Aidés par notre équipe locale, nous nous engageons à maintenir le contact.

Nous offrons deux possibilités :

En france, vos dons et parrainages donnent droit à une réduction d'impôt dans la limite de 66% des sommes engagées.

Dons

Un soutien indispensable

Vous ne désirez pas vous engager sur le long terme, vous trouvez le parrainage trop contraignant?

Vous pouvez également contribuer au bien-être de tous les enfants en effectuant des dons réguliers ou ponctuels.

Ils sont indispensables pour financer la scolarité d’enfants n’ayant pas de parrain ou marraine, aider les familles les plus démunies, payer les frais médicaux de nos filleules, les sorties scolaires, la construction du nouveau home parasismique, etc.

  • FRANCE

    Siège social :
    Népal Enfance et Lumière
    Marianne de Sacy
    110, Bd de Feletz, Bat. I
    F-19600 Saint-Pantaléon-de-Larche
    +33 5 55 86 11 18

    Trésorerie :
    Bernadette Combe-France
    434 Allée des Acacias
    F-42210 Bellegarde en Forez

    Crédit Mutuel
    Compte no 00010497204
    IBAN : FR 76 1027 8371 7200 0104 9720 461
  • SUISSE

    Népal Enfance et Lumière
    Av. de Rumine 48
    CH-1005 Lausanne
    +41 21 311 58 08


    Banque Cantonale Vaudoise
    IBAN : CH24 0076 7000 R542 2291 0